Collégiale de Huy

Place Théoduin de Bavière à Huy

Collégiale de Huy

La collégiale a été construite en bord de Meuse sur un site qui a accueilli une première église au 4e siècle. Quatre autres lui ont succédés. C'est le 15 mars 1311 que la première pierre de l'actuelle collégiale dédié à Notre-Dame fut posée. Le Prince-Evêque Thibaut de Bar a été l'initiateur de cette réalisation qui fut terminée deux siècles plus tard (1536). Le choeur de l'édifice fut quant a lui terminé en 1377.
Mélange de gothique rayonnant et flamboyant, la collégiale de Huy est connue pour son trésor. Il s'agit de quatre grandes châsses datant des 12e et 13e siècles.
Un autre élément phare de cette collégiale est le Rondia. Il s'agit de la plus grande rosace de style rayonnant du pays. En 1803, la foudre détruisit la flèche de la tour occidentale de la collégiale. Celle-ci n'a jamais été reconstruite.
Sans oublier le portail du Bethléem, qui se situe à l'arrière de la collégiale. Il est considéré comme la cinquième merveille de Huy. Classé en 1933 et intégré à la liste des patrimoines exceptionnels, il représente quatre scènes: la nativité, l'adoration des bergers, le massacre des innocents et l'adoration des rois mages.

AUCUN CONCERT A VOTRE PLANNING